• PDF

Dolmen d'Arboins (Saint Vallier de Thiey, Alpes-Maritimes)

  • Jeudi, 20 Août 2009 20:56
  • Mis à jour Mercredi, 26 Août 2009 20:59
  • Écrit par Laurent Del Fabbro
Partager sur: Partager sur: Bookmark Google Yahoo MyWeb Facebook Myspace
Découvert en 1872 par Casimir Bottin, le dolmen a été également fouillé par Sénéquier, Olivier et Rivière et fu détruit au début du XX ème siècle. Selon Cotte, citant une note manuscrite de Bottin, il avait "la forme de celui de Draguignan" et servait de cave à la maison du Clos de Ricard, ce qui le situe grosso modo à 1,5 km au sud sud-est de Saint-Vallier près de la route de Grasse.

Description
Il s'agissait d'un dolmen sous tumulus, dont la chambre rectangulaires était délimitée par une dalle de chevet de 1,90 m de hauteur à l'est, des murets en pierre sèches au nord et au sud, de dux piliers à l'ouest délimitant une entrée, barée par un seuil, donnant sur un couloir formé par deux orthostates parallèles (1,80 m et 1,95 m de hauteur), reliées à l'entrée par 2 "doubles murs" de pierres sèches. Il était couvert de larges dalles (Senequier, 1875).

Le mobilier archéologique
Il comprenait des ossements humains, "un grand nombre d'éclats de silex, des pointes de flèches (cf fig. 2), une hache polie, des perles olivaires en "pierre tendre noire" et une, plus grosse en cristal (11 à 13, fig. 1), des perles discoïdes. La céramique comprenait deux tessons de couleur rouge jaunâtre à décor incisé - estampé de style Campaniforme provençal : un tesson orné de neuf lignes parallèles incisées, et d'échelles couchées encadrant deux rangées d'impressions losangiques, le second décoré de dix lignes incisées et d'échelles couchées. (15 et 17, fig. 2)

dolmen_arboins
(figure 1 : le mobilier archéologique)

Le mobilier métallique comprenait un anneau (16, fig. 1), une perle en bronze (Cotte), un "rognon composé de cuivre et de fer natif, aplati par l'usage à une extrémité" (cf fig. 2) ainsi qu'un poignard (18, fig. 1) et le bout d'un autre (Goby, 1906)(Grand poignard en bronze du dolmen d'Arboins, Bottin 1899). Le poignard, long de 18 cm, à longue lame et large soie trapézoïdale à sommet arrondi, sans trou de rivet, s'apparente aux poignards du Languedoc, groupe de Fontbouïsse (Courtin, Sauzade 1975) et pourrait dater d'une phase du Chalcolithique antérieure au campanifome. Pour Georges Vindry (1978), il d'agit d'un poignard en bronze, semblable aux modèles signalés dans différentes stations des alpes et datable du Bronze final III.

En mars 1880, une sortie du Club Alpin Français, section Alpes-Maritimes, à destination de Gréolières emmène les participants au village de Saint-Vallier, étape du parcours. C'est Casimir Bottin qui reçoit le petit groupe et en profite pour leur faire découvrir un site mégalithique fouillé par lui-même en 1872, "le tumulus d'Arboins" (dolmen d'Arboins), situé sur la route de Saint Vallier à Grasse, à la hauteur de la Bastide Olivier, sur un coteau à droite de la route."Nous en rapportons une phalangine, une molaire, une incisive, et un morceau de côte très bien conservé et trouvés par nous."
La figure 2, ci-dessous, est un dessin d'Alexis Mossa, peintre niçois, qui présente une partie des objets découverts par Bottin dans la sépulture.


Arboins_-_materiel_Bottin
(figure 2, Relevé topographique et matériel archéologique du dolmen des Arboins fouillé par Bottin, dessin Alexis Mossa)

Bibliographie

GASSIN Bernard, Atlas préhistorique du midi méditerranéen, feuille de Cannes, CNRS, Paris, 1986.

GOBY Paul, Coup d'oeil d'ensemble sur le préhistorique de l'arrondissement de Grasse, 2ème CPF, Vannes, 1906

CHENEVEAU René, Liste des mégalithes, pseudo-mégalithes et tumulus des Alpes-Maritimes, Mém IPAAM, t. XI, p. 93

CASTANIER Paul, Histoire de la Provence dans l'antiquité, t. I, La Provence Préhistorique et protohistorique, Paris-Marseille, 1893

OLIVIER D., Sépultures et dolmens de Saint-Vallier, Matériaux, t. VI, 1875

SENEQUIER Paul, Les Anciens camps retranchés des environs de Grasse, Ann. Soc. Lettres Sciences et Arts des A.-M., t. IV, 1875

RIVIERE Emile, Nouvelles recherches dans les Alpes Maritimes en 1879, Congrés AFAS, 1880

FEVRIER, Quatre jours dans l'arrondissement de Grasse, CAF, section des Alpes-Maritimes, 1880

SENEQUIER Paul, Anciens camps retranchés de la région de Grasse, Ann. Soc. Lettres Sciences et Arts des A.-M., t. VII, 1879


BOTTIN Casimir, mémoire sur dix tombes de l'époque préhistorique à Saint-Vallier, Ann. Soc. Lettres Sciences et Arts des A.-M., t. X, 1885

RIVIERE Emile, De l'antiquité de l'homme dans les Alpes-Maritimes, 1887


GUEBHARD Adrien, Ponnadieu et les environs de Saint-Vallier de Thiey, Bull section des A.M. du CAF, t. XVI, 1896


BOTTIN Casimir, Découverte et fouille de neuf tombes aux environs de Saint-Vallier A.-M., Ann. Soc. Lettres Sciences et Arts des A.-M., t. XVI, 1899

GOBY Paul, Sur les poteries dolméniques de la région de Grasse, 2èm eCPF, Vannes, 1906

COTTE V. , Documents sur la préhistoire de la Provence, Aix, t. IV, 1924

DANIEL G., The prehistoric chamber tombs in France, 1960

RIQUET R., GUILAINE J., COFFYN A, Les campaniformes français, Gallia Préhistoire, T. VI, 1963

TREINEN F., Les poteries campaniformes en France, Gallia Préhistoire, T. XIII, 1970

COURTIN Jean, Le néolithique de la Provence, Mém SPF, t. 11, 1974

ARNAL G.B., Types de parures du Chalcolithique, Et. Préh., 1974

COURTIN Jean, SAUZADE Gérard, Un poignard de type Remedello en Provence, BSPF, t. 72, 1975

VINDRY Georges, Un siècle de recherches préhistoriques et protohistoriques en Provence orientale, Doc. D'archéologie Méridionale, t. 1, 1978


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir