• PDF

Dolmen de la Verrerie Vieille (Tourrettes, Var)

  • Mardi, 11 Août 2009 15:49
  • Mis à jour Mercredi, 23 Décembre 2009 16:59
  • Écrit par Laurent Del Fabbro
Partager sur: Partager sur: Bookmark Google Yahoo MyWeb Facebook Myspace


dolmen de la verrerie vieille
dolmen de la verrerie vieille


Historique

Découvert et fouillé en 1876 par le docteur Olivier (Olivier 1977), médecin à Montauroux. Fouillé à plusieurs reprises et notamment par Goby en 1929 (Goby 1930), cité par Cotte en 1924, Daniel en 1960 et Courtin en 1962.

Description
Il s’agit d’une structure longue de 3m et large de 2m formée de 5 grandes dalles de grès séparées par des murets de pierres sèches ; deux d’entre elles encadrent une ouverture prolongée par un couloir de 4 m de long environ orienté vers l’Ouest , vers le soleil couchant. Une dalle est disposée en travers de la chambre funéraire et partage cette dernière en 2 parties égales . Le dolmen est enserré dans un tumulus fait de pierres et de terre, de 26 m de diamètre et de 1,80 m de hauteur. La dalle de couverture a disparu.

dolmen de la verrerie vieille
Le dolmen de la Verrerie Vieille en cours de fouilles, cliché Paul Goby 1929


Mobilier et restes humains

Le dolmen contenait les restes d’une trentaine d’individus.
Le mobilier comprenant le matériel récolté par Olivier et Goby comprend :
1 grande lame de silex
1 pointe foliacée biface de 12 cm de long
1 petite hache polie en roche verte
16 flèches foliacées à retouches bifaciales
2 cristaux de quartz hyalins percés
pendeloques arciformes en test de mollusque en calcaire et stéatite
1 perle tubulaire en stéatite et renflement médian
1 anneau en stéatite
1 fragment de brassard d'archer en schiste de forme rectagulaire à 2 perforations
2 alènes bipointes de section carré en cuivre
2 pointes bifides en cuivre
1 bol en céramique non décorée, à fond rond, avec une anse en ruban (hauteur 9 cm, diamètre 13 cm)

verrerie_vieille_goby_2b

Le matériel du dolmen de la Verrerie Vieille (fouilles Olivier) à l'exclusion des documents figurant dans le haut de la planche, cliché Paul Goby 1929

Goby fait mention du tumulus de la Verrerie Vieille à 300m au sud du dolmen, il aurait recueilli au cours des fouilles "quelques ossements humains, des poteries grossières, deux silex genre grattoirs". Ce tumulus est aujourd'hui détruit.



Le site du Jas de la Maure (d'après un article publié dans les mémoires de l'IPAAM, t. 58, 2006)

A 300 m environ au Sud du dolmen se trouve un petit bois au milieu des champs dans lequel on note la présence de vestiges mégalithiques.


JavaScript must be enabled in order for you to use Google Maps.
However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser.
To view Google Maps, enable JavaScript by changing your browser options, and then try again.




Les dalles, ou orthostates de 4 ou 5 tumulus/dolmens détruits en 1954 par des ouvriers agricoles à la demande du propriétaire du terrain. Ces dalles imposantes semblent pour certaines avoir appartenu à des monuments aussi imposants que le dolmen de la Verrerie Vieille

3 tumulus accolés les uns aux autres de 15 m environ de diamètre imbriqués les uns dans les autres et présentant des traces de pillages anciens et récents. Sur le bord d'un des tumulus, gît un bloc de grès de 1,20 m de long environ, présentant une croix gravée à son sommet.

2 pierres levées de 1,30 m de haut environ. L’une se dresse sans doute à son emplacement d’origine ; la seconde qui gisait à proximité aurait été redressée ce qui a occasionné une cassure et lui donne un air penché. D'après les dires d'un ouvrier, ces pierres se trouvaient déjà à cet emplacement en 1954. Les trous visibles sur les pierres auraient été creusés à ce moment là.

Différentes pierres et indices d'aménagements complètent cet ensemble mais les remaniements empêchent toute interprétation dans l'état actuel des choses. Le jas de la Maure est un site archéologique important dont l'occupation a couvert une longue période chronologique, de la préhistoire à l'antiquité, en témoignent les nombreux tessons gallo romains encore visibles sur place. En 2002, les terrains agricoles périphériques au site se sont vus enlevés une quantité de terre importante destinée au golf de Tourrettes. Il est évident que de nombreux vestiges ont par la même occasion disparus définitivement.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir