archeoprovence

var

Imprimer


Situé à 500m au Sud-Est de la colline de Peygros, ce mégalithe a été fouillé par le Comte de Pas en 1908. Revu par Sauzade en 1972. Au centre d'un tumulus de 12 m de diamètre, la chambre (1,60 m X 1,80 m) est formée de 3 dalles de calcaire et de murets en pierres sèches au N & S. Le couloir est composé de grands dalles et de murets. Une dalle plate marque le seuil.

dolmen de p...
dolmen de peygros (mons) dolmen de peygros (mons)

crédits photo : M.R.

Le mobilier recueilli par E. de Pas comprend des ossements humains brisés et brûlés, plus de 1700 dents, des perles discoïdes, des perles olivaires en roche verte, deux pendeloques courbes en défense de sanglier, une pendeloque courbe en test de pectunculus, six boutons ronds en os à perforation en V, deux anneaux en roche verte, une spire en or, des tessons de poterie atypique.
Un gobelet Campaniforme découvert par E. de Pas est tantôt attribué au dolmen de Peygros, tantôt à la grotte de Peygros.

Les fouilles Sauzade ont livré une perle en tonnelet calcaire. Le couloir qui n'avait pas été fouillé par E. de Pas n'a rien donné.

Du mobilier métallique (clous, anneau et monnaie de Septime Sévère) témoigne d'un remaniement tardif.

mons peygros
(Dolmen de Peygros / Berard)

CF article extrait d'un bulletin de la SPF consacré au dolmen de Peygros dans la rubrique préhistoriens locaux

0
0
0
s2sdefault
Imprimer


Il est situé à 3,5 km au N-E du village de Mons, au S-E de la ferme de la Colle en contrebas de l'ancien chemin de Mons à Escragnolles. Fouillé à une date inconnue, il a été revu en 1972 par Sauzade.

dolmen de l...
dolmen de la colle (mons) dolmen de la colle (mons)


Il comprend une chambre rectangulaire (2,10 m X 1,60 m) formée de 3 dalles de calcaire (les piliers ont disparu), d'un couloir dont ne subsiste qu'une dalle et d'un tumulus rond de 11m de diamètre. Le mobilier des fouilles anciennes est inconnu, Sauzade a découvert une perle en ambre discoïde qui s'est effritée au contact de l'air.

Chalcolithique ? - crédit photo M.R.

dolmen de l...
dolmen de la colle (mons) dolmen de la colle (mons)


dolmen de la colle

Ce monument a été restauré par Hélène Barge Mahieu dans le cadre du programme de classement, restauration et mise en valeur des mégalithes du Var en 1990. Lors de son arrivée, le dolmen était dans un état de dégradation avancée, pratiquement ruiné.

(il est regrettable une fois encore de constater que le travail de fouille s'est borné à trouver du matériel archéologique sans prendre en compte la conservation du site)
.


Après debroussaillage et nettoyage général, la dalle latérale nord de la chambre a été redressée et remise en place, les murettes encadrant la dalle reconstituées, deux dalles de la chambre replacées dnas leur alvéoles, les deux pilliers en bordure du couloir replacés. Le fond de la chambre a été colmaté et surélevé et le tumulus reconstitué.



Dolmen de la Colle

d'après Roudil et Berard

0
0
0
s2sdefault
Imprimer


Situé à 1km au Nord-Est de Mons, à 300m au N-O de la chapelle Saint-Pierre. Il a été fouillé par E. de Pas en 1910 et Gérard Sauzade en 1972. La cella comprend une grande dalle de chevet, de dalles et murets au Nord et Sud. Les piliers sont constitués de deux dalles échancrées, calées au sommet par un pierre plate, formant une porte ovale. Le tumulus rond mesure 8m de diamètre, la dalle de couverture gît sur le tumulus. (photo M.R.)
dolmen de r...
dolmen de riens dolmen de riens

mons-st-pierre
(Dolmen de Riens ou Saint-Pierre / Berard)

Le mobilier des fouilles E. de Pas est inconnu, Sauzade a recueilli le matériel suivant dans le couloir :
- des fragments osseux, des tessons d'un gobelet Campaniforme, une armature de flèche à retouche bifaciale sublosangique, 3 canines de renard et une de loup percées, une perle triangulaire en roche verte, 2 perles discoïdes épaisses en calcite, trois maillons de chainette en bronze.
Ce dolmen datable du Chalcolithique - Campaniforme a connu une réoccupation au Bronze final.
dolmen de r...
dolmen de riens dolmen de riens

dolmen de r...
dolmen de riens 1974 dolmen de riens 1974
dolmen de r...
dolmen de riens 1974 dolmen de riens 1974
dolmen de r...
dolmen de riens 1974 dolmen de riens 1974
Le Dolmen de Riens photographié
par Michel Gourdon en 1974





Bibliographie


GASSIN Bernard
Atlas préhistorique du midi méditerranéen, feuille de Cannes, CNRS, Paris, 1986 - p. 27

ROUDIL, BERARD
Les sépultures mégalithiques du Var, CNRS, Paris, 1981 - p. 161

COURTIN Jean
Le Néolithique de la Provence. Mém. de la S.P.F., 1974, T. XI. p. 247

COURTIN Jean
Les dolmens à couloir de Provence orientale, l'Anthropologie, 1962, T. 66.

GOBY Paul
Les dolmens de Provence, Rhodania, Congrès Cannes-Grasse 1929. p. 13

ESCALON DEFONTON
Informations Archéologiques, Gallia Préhistoire, t. 18 1, p. 692

LAFLOTTE
Les mégalithes du Var, Bulletin de la Société Scientifique et Archéologique de Draguignan, 1928, t. XX, p.22

0
0
0
s2sdefault

Imprimer


dolmen de l...
dolmen de la brainée dolmen de la brainée
dolmen de l...
dolmen de la brainée (mons) dolmen de la brainée (mons)
Le dolmen de la Brainée

Situé entre Mons et Escragnolles, ce mégalithe a été fouillé par le Comte de Pas. Cité par Goby en 1929, Courtin en 1962 et 1974, Roudil et Berard en 1981, c'est un grand monument composé de 6 dalles de calcaire. La dalle de chevet mesure 2,50 m de hauteur et 1,80 m de large. Les côtés nord et sud sont délimités par des dalles dressées. Le couloir, donnant sur l'ouest, est long de 3 mètres. Du matériel égaré ne subsiste qu'une perle en tonnelet en roche verte, deux tessons de céramique campaniforme, deux armatures. Datation : chalcolithique probable.

photo : matériel provenant du dolmen
Ce monument a été restauré par Hélène Barge Mahieu dans le cadre du programme de classement, restauration et mise en valeur des mégalithes du Var en 1990. Deux dalles éffondrées dans la chambre ont été restaurées. Les dalles latérales Sud et Nord consolidées, les petites murettes entre les quatre dalles de la chambre ont été restaurées et scellées. Le montant latéral nord du couloir qui avit disparu a été reconstitué. La partie sud du couloir ainsi que le tumulus ont été remis en état. (Photos Hélène Barge
0
0
0
s2sdefault
Imprimer


Situé dans le Camp de Canjuers, le dolmen a été fouillé par le Comte de Pas, signalé par Goby et non retrouvé par Courtin. Il est aujourd'hui très dégradé. Il est composé d'un tumulus de 20 mètres de diamètre au centre duquel se situe un cratère de 1,50m de profondeur abritant deux grandes dalles, l'une est plantée verticalement, l'autre est couchée. Un muret encore visible servait d'appui à la limite du tumulus.
0
0
0
s2sdefault